Rechercher dans ce blog

dimanche 21 avril 2019

L'hymne

Toi le gilet-jaune d'aujourd'hui lorsque tu seras au pouvoir, puisque tu ne cherches pas la solution de remplacement, tu auras face à toi les gilets-jaunes, tu dois impérativement comprendre ça que tu devras lancer tes flics contre eux, puisque tu n'auras pas chercher la solution de remplacement, etc
Tu comprends l'impasse? (Gilet-Jaune un jour-Gilet-Jaune toujours)
Décentraliser doit être le maître mot-clé de toutes les actions, allez et restez tous sur les ronds-points et arrêtez d'aller à la capitale qui sait ce qu'elle doit faire, d'aller aux préfectures et là où il y a toute la racaille citadine.
L'unique mal profond de ce pays est la désertification de ses campagnes.
L'unique mal profond de ce pays est la désertification de ses campagnes.
L'unique mal profond de ce pays est la désertification de ses campagnes.
20% des français habitent chez les ploucs, dont moi, dans des départements et/ou des villes/villages/ou plus petits encore plus ou moins riches. Vivre chez les ploucs nécessite d'avoir une bagnole obligatoirement. Ouais ouais même pour le pain. Tu fais le voyage une fois par semaine et tu congèles ton pain, tu congèles même un peu tout.. Il faut ensuite prévoir le temps de décongélation. Mieux vaut pas se planter..
Chez les ploucs tu peux avoir la chance d'avoir une pharmacie et un docteur pas trop loin, pour le spécialiste c'est déjà nettement plus loin, 100km. c'est pas excessif et généralement c'est au moins 2 fois qu'il faut le voir celui-là. Alors voilà nous en sommes déjà à 500km. puisqu'il faut compter les retours et ça c'est juste pour un seul problème. Pour un problème un peu important j'ai fais 4 000 (Quatre milles) bornes (Province>Province) et si j'avais choisis la méthode bus-macron ils auraient eu un mort assurément. Si t'es vieux et isolé tu crèves, il faut le dire.
Hein, la Poste, le téléphone, les Trucs et Machins, c'est tout comme ça chez les ploucs, prendre la caisse et tailler des bornes.
Avec de la "chance" on peut le faire en train ou en car, je dis pas le temps alors passé. C'est vrai que nous avons une approche différente du temps "à la campagne" mais quand même.. Pendant ce temps tu fais pas autre chose, comme travailler par exemple.
On se calme! Pour rien au monde je retournerais "vivre" à la ville là bas chez les macrons, plus nombreux nous serons ici hors les villes et plus nous pourrons vivre ensemble et ignorer le pouvoir dominant quel qu'il soit.
Vous les urbains, venez ou revenez vivre dans les campagnes, il y a de la place pour tout le monde, laissez les bourges crever dans leur béton de merde.
N'allez pas sur les bords de mer, vers les frontières ou dans les grandes villes, allez là où on respire où la vie se passe au silence.
Venez sculpter ce silence de vos ébats amoureux avec la Nature, venez dès maintenant repeupler!