Rechercher dans ce blog

jeudi 1 août 2019

Un 3ème cas Ebola à Goma

À cette heure il n'y a que le Figaro pour l'info les autres médias foireux se couchent.
Je remets donc le même lien que la dernière fois en espérant qu'il soit mis à jour dans la matinée. Dans le tas il y en aura bien un quand même...
https://www.newsnow.co.uk/h/?search=ebola&lang=a

Déjà évoqué sur ce site le 16 mai mais ce coup-ci je place la barre un cran plus haut, et l'on arrive juste dessous l'alerte à la pandémie.
Ce n'est plus un marronnier là les petits amis.
Après l'alerte de mai, l'OMS l'avait joué - Allez soyez sympa, pas trop de bruit, et avec toutes les difficultés que nous avons à convaincre les indigènes de venir se soigner (J'en reparlerais à l'occasion), les terrorristes djihadistes qui attaquent les centres de soins à la kalach ainsi que notre personnel, voyez les prévisions parlent pour nous, nous avons maintenant des vaccins!
.. et comme c'est eux qui ont tous les chiffres...
Bref la pression s'est relâchée de sur l'OMS qui pourtant déjà souvent nous a faits de mauvais tours lorsque elle seule avait droit parler du nucléaire.
Pourquoi avons-nous été dupes de croire en ses chiffres puisqu'on voyait que l'épidémie continuait malgré les "vaccins" et en dehors de la saison propice à la maladie?
L'épidémie en cours ne touchent plus un potentiel de 2 millions de personnes sur l'équivalent de la surface de la France mais maintenant c'est 2 millions de personnes dans la seule ville déjà martyrisée par un volcan et la guerre du Kivu, Goma qui n'est pas en pleine jungle, elle a un aéroport  international et commerce avec le reste de l'Afrique et le Monde entier quotidiennement!
Déjà que l'état sanitaire de la ville a un laisser-aller certain, à quel moment les scènes de paniques vont-elles survenir?
À combien de cas, de morts, la ville sera bouclée du reste du monde, pendant combien de mois, etc?
Ouais ouais bien sûr qu'il ne faut surtout pas évoquer ce genre de scénario mais Madame je n'aime pas les vieilles dames indignes et ne les respecte pas.
L'OMS va encore se décrédibiliser un peu plus, l'ONU appellée à la rescousse ne fera pas mieux et ça en sera fini de ces deux monstruosités.
Comment ça je rêve!?


PS au soir du 1er août:
Ce sont 3 morts et un cas qui sont maintenant à dénombrer. Situation confuse à la frontière du  Rwanda voisin, fermée puis réouverte la frontière avec contrôle sanitaire qui consiste à se laver les mains. Ça promet!

Fela Kuti - Water no get enemy (1975):

La centrale nucléaire africaine ça fait peur: