Rechercher dans ce blog

samedi 3 août 2019

Y'a comme un ♭émol

Je voulais parler de la bourse mais bon.. nos journalopes sont trop avares ou aux Bahamas avec la Team Drouet et j'ai pas trop le temps d'aller sur les forums. Un autre jour suffira, la "crise" va être longue encore.. Accrochons-nous et profitons pour doubler ou déjà tripler les amarres pour ceux qui n'ont pas prévu de plan B ou autre.

   Dis tu te souviens de 1984, nan pas le bouquin de Orwell ou du film mais de l'année pour de vrai.
C'était la décennie de merde avec du disco en boucle sur les radio-fm, Reagan et son programme d'armes "guerre des étoiles" (Star Wars) directement sortie de Hollywood avec des satellites-tueurs munis de rayons laser, 1984 était le règne de Hollywood partout pour tout dire, la suprémacie complète des zaméricains sur le reste de l'Univers. 
Déjà on parlait (chuchotait ..le complot n'était pas loin) d'internet en France, on savait toutes les faiblesses de notre minitel, principalement la vitesse de transmission dont on ne parlerait plus si tout nous tombait du ciel et ce cela nous avait été promis par quelques universitaires rican/suisso/français aussi je crois bien qui bossait au monstrueux Machin cern. Bref des fichiers commençaient, en plus du minitel à s'échanger mais à "grande vitesse" et cela voulait alors dire que des photos allaient bientôt suivre ce chemin ..ce fut long. Mes premiers "zimBlimGlanggrgrgrgrgr" datent de 95, sans navigateur, sans url, etc, Netscape est venu après avec une seule page vide et des adresses tordues qu'on trouvait sur des revues. Compuserve, AOL comme FAI qui adoraient pomper absolument tous les fichiers de l'ordi et la minute de connexion coutait un bras. Pas de pare-feu et d'anti-véroles.

Je me suis égaré je crois bien.. 1984, année de merde, croyez-moi.
La Civilisation a commencé à décliner cette année là précisément <1984>.
Pour preuve j'apporte le hit de l'année de merde qui fut "Disque de Platine" et qui marque cet inéluctable déclin qui n'arrête plus depuis.
Vous n'êtes pas obligé de mettre le son hein.. et dire qu'il y a toute une génération de gamines qui ont chanté et dansé ça ..mvouais c 'est vrai que après en 1986, dégénérée pour dégénérée cette même gamine vieillissante! chantait "Je suis libertine, je suis une catin", bref:


Cookie Dingler - Femme libérée:
Dans le Wiki consacré à cet évènement! on peut lire qu'il n'ait pas été impossible que ça soit pompé d'un titre de Iggy Pop, ce que je crois, mais les paroles gravées restent impardonables elles:
Iggy Pop - The Passenger:

Taing ces paroles, je le crois pas, 68 n'était pas encore arrivé partout, et encore y'avait que les bourges qui ont dû laisser la parole qui parlaient comme au siècle d'avant. Dans nos banlieues début  60' il y avait le rock à tous les étages et lorsque les paroles nous plaisaient pas on les changeait et c'est tout, que du bon délire.
Ouais rapide mise au point de bibi, jeune mais véritable tard:
68 représente un des premiers samedis des gilets-jaunes, pas beaucoup plus, toujours la même rue avec les mêmes caisses renversées en barricades, ça a été très rapide le chahut des fils de bourges étudiants, hein c'est comme ça la véritable histoire des Cohn Bendit et autres raclures, très court donc, et ensuite c'est vrai que c'était le vrai boxon parce que les raffineries étaient en grève et occupées comme toutes les usines vitales pour le faire tourner la barraque France avec l'Etat CGT en grève générale. (à l'époque la CGT et les autres syndicats c'étaient des vraies mafias auxquels tu étais obligés d'adhérer pour gratter dans la boite.) Tous les rayons des épiceries et des encore rares super-marchés étaient vides, neufs, plus de clopes, musique classique sur les GO et PO, Europe n° 1 était le bfmtv d'aujoud'hui, plus une voiture ne roulait, les paradis perdus La lalala laa. 
Pour un 68 en 2019, apprenez d'abord la survie à Sarajevo sans les bombes, ni les snippers, ni les, sans les..., etc
Non c'est pas comparable, tout irait beaucoup-beaucoup plus vite aujourd'hui. On peut bâcler l'affaire en une semaine, pas plus sinon après c'est la famine et tout le reste, et alors que la société n'est déjà pas prête à se passer de portable, de télé. 
C'est pas la peine de bâcler il faut faire propre et du premier coup, il n'y aura plus jamais d'opportunité. Très très courte fenêtre de tir finalement. 
Gilet tu vas devoir faire d'énormes sacrifices, mais à l'envers finalement, complétement revoir tes prétentions.